le secret des histoires de Pixar

Article: SLATE, 01.08.2015.
(extraits)

lampePIXAR[…] Cette méthodologie consiste paradoxalement à ne conserver que très peu d’idées pour faire un film. Pour être très inventif, la solution n’est pas du tout d’accumuler des idées toutes plus incroyables les unes que les autres. Il faut chercher, au contraire, à épuiser le peu d’idées très simples que l’on conserve. […] C’est ce que les anglo-saxons appellent le «milking», l’art de «traire» tout le potentiel des éléments narratifs. […] Les «éléments narratifs» au sens le plus général d’ingrédient du film (tel personnage, tel décor, tel outil…) sont chez Pixar des repères apparemment ordinaires. […]
Pixar s’amuse à poser des questions bêtes, et sait retenir celles qui sont pourtant insolites, celles dont le potentiel est aussi grand que la question peut paraître stupide. Souvent, cette question simple et inattendue, Pixar la trouve en cherchant les contrepieds. […] L’enjeu des films est alors de donner une profondeur à ces contrepieds. […]

La suite dans l’article de SLATE.

Kévin Bonin

Kévin BONIN

KevinB

un auteur qui semble avoir développé une obsession inquiétante pour le motif végétal, mécanique, organique, architectural ou que sais-je encore, et n’est satisfait que lorsqu’il en tapisse des pages entières. Cela serait resté sans conséquence s’il n’avait pas convaincu ses amis auteurs de créer la revue Dédales. Mais Kévin se soigne à grand coup de tapisseries médiévales et d’enluminures religieuses.

Mathieu Contis

Mathieu Contis
Mathieu_C

auteur amoureux des beaux livres et du graphisme à base de jaune, multiplie avec brios les compétences et apporte ainsi un soin particulier à toujours être là où on l’attend le moins. A ce titre, Mathieu voue un culte inavoué au dieu Élastique.

Eloïse Oger

Éloïse OGER

une jeune femme qui possède une sensibilité rare. Elle traduit par une explosion de couleurs et de matière la beauté étrange de la vie. De plus Eloïse aime les cookies et les zombies, car après tout, n’est-ce pas là la quintessence des émotions fortes ?

Ugo Bagnarosa

Ugo BAGNAROSA
Ugo

jeune homme touche-à-tout talentueux, aime se compliquer la vie en triturant les strates de sens sous une apparente familiarité. Et pour preuve qu’Ugo aime les défis, il pratique assidûment le roller derby, quitte à y risquer ses os.

Mathilde Brosset

Mathilde BROSSET
invite

illustratrice expatriée en Belgique, aime conjuguer les fantasmes enfantins avec les angoisses adultes pour animer un bestiaire fantastique aux accents de douce mélancolie. Ainsi femmes-oiseaux, baleines en colère, chats accordéonistes et autres zèbres travestis envahissent de grandes plages de couleurs aux embruns texturés.

Romain Maillé

Romain MAILLÉ
invite

a pour plaisir la sensation vraie, physique et sensuelle du contact du papier. A ce titre il s’abandonne volontiers dans la réalisation d’oeuvres de longues haleines, où chaque élément occupe une place stratégique et en aucune façon laissée au hasard, car c’est bien là l’intérêt de l’auteur, d’avoir le contrôle absolu sur son médium.

Benoît Hamet

Benoît HAMET
invite

aime l’Espagne : son histoire, son patrimoine, son art culinaire, il a fondé son projet le plus ambitieux dessus. Pourtant il vit à Angoulême, Charente, France, pendant toute l’année. La vie pourrait paraître cruelle avec Benoît, mais c’est sans compter sur ce don surnaturel pour le dessin de choses toujours plus petites, toujours plus détaillées, qui remplissent petit à petit de longues étendues de papier. Benoît Hamet porte des lunettes.

Jonathan Dri

Jonathan DRI
invite

Diplômé de l’EESI d’Angoulême ( DNAP option BD ) en 2009, actuellement étudiant en conception visuelle à l’ENJMIN ( école nationale des jeux et médias interactifs numériques ), Jonathan Dri a su tirer de ces différentes formations une pratique artistique multiforme entre la Bande Dessinée, la gravure et le Jeu Vidéo. Il réalise pour Dédales n°1 l’intérieur de couverture et une partie de la charte graphique de la revue.

Sophie Awaad

Sophie AWAAD
invite

décrit dans son oeuvre la cruelle réalité d’une jeunesse à la dérive, non sans une pointe de dérision. Qui plus est, Sophie est une grande défenseuse des opprimés et des causes perdues, son plus grand combat étant la défense du poil en tant que symbole culturel majeur.

Lorenzo Chiavini

Lorenzo CHIAVINI
invite

un auteur milanais, mi-charentais depuis quelques années pour enfin découvrir la vie d’artiste angoumoisine, ses soirées mondaines et ses jeunes femmes girondes. Mais Lorenzo est aussi un passionné d’histoire, ce qui imprègne chacun de ces récits, et le pousse volontiers dans les bibliothèques poussiéreuses, plutôt que dans les « garden parties ».

Nadine

Nadine

invite

globetrotteuse amoureuse des horizons lointains, propose dans son travail d’artiste une autre vision du voyageur, bien éloigné de l’image du touriste, qui privilégie le panorama et la carte postale à la découverte empirique de l’ailleurs, avec ses similitudes et ses différences. Cela étant dit, quand elle sera (enfin !) maîtresse du monde, Nadine prévoit des restructurations en profondeur.

Robin Poma

Robin Poma
invite

Diplômé de L’EESI ( DNAP option BD ) en 2008, Robin Poma effectue une année à l’ENJMIN avant d’entamer un DNSEP pratiques émergentes qui lui donne l’occasion de s’exercer à de nombreuses pratiques artistiques parmi lesquelles la Bande Dessinée, la sculpture, la gravure, le jeu vidéo et le design graphique. Il réalise pour Dédales n°1 une histoire muette multipliant les sens de lecture.

Fanny Grosshans

Fanny GROSSHANS

invite

Diplômée de l’EESI d’Angoulême (DNAP option BD) en 2009, elle y poursuit actuellement un DNSEP option pratiques émergentes, après une année passée en master Littérature et Bandes Dessinées, elle continue au sein de sa formation ses recherches en dessin, composition d’images et d’histoires. Elle réalise pour Dédales n°1 une longue histoire fantaisiste et attachante.